Le Moulin du Port

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les moulins à vent de Saint Denis

LE MOULIN DU PORT

 

L’usage des moulins à vent s’est répandu dans toute la France après la guerre de cent ans.

Le meunier était propriétaire de son moulin. Il avait une grande connaissance du vent, il est le gardien d’un savoir-faire ancestral, il fait partie des notables du village.

Le farinier était l’ouvrier du meunier. Beaucoup deviendront meuniers.

Au XVII-XVIII siècle acheter ou faire construire un moulin était un bon investissement. Pierre Martin, notaire à Saint Denis construit son premier moulin en 1708. Il en possédera quatre.

Sur une île dont la légende lui attribue cent vingt moulins, Saint Denis en compte dix dont sept encore visibles : ce sont les moulins des Cordonnières, de la Fabrique, des Moricières, du Port, des Combes, des Menonnières et de Moulin Neuf.

En 1702, la commune dénombre 1322 personnes qui consomment quotidiennement 600gr de pain soit 750Kg ! C’est dire si le travail ne manque pas pour les meuniers.

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui que vous avez devant vous est le Moulin du Port

 

 

 

Cette avenue ne comptait pas moins de trois moulins, en partant de la mer : le moulin du Port, le moulin de Soubregeon et le Moulin de la Fosse. Ces trois moulins ont cessé de tourner en même temps.

En1657 Jean Perrochon, sieur de Bethonneau, fait construire ce moulin. Il ne lui a fallu que trois mois pour l’achever.. En 1742 ce moulin passe entre les mains de la famille Martin.

Le moulin cessera de tourner dans la décennie 1882-1892.

En 1944 les Allemands le bétonnent afin de compléter leurs positions d’observation tout autour de Chassiron.

 

Pour trouver d’autres informations sur les moulins de St Denis, voir : le Moulin Neuf.

 

 

 

Bibliographie : Les Martin de Chassiron – Jean Bodiou

                               Les moulins d’Oléron- Alain Rivat édition 2016.